Green IT (Informatique verte)

Est-il possible de concilier nouvelles technologies et écologie ?

Quand on sait la quantité d'eau nécessaire à fabriquer une simple bouteille en plastique et les conséquences sur l'environnement de la dite bouteille quand elle se retrouve à traîner dans la nature on peine à imaginer ce qu'il en est pour un ordinateur tout entier. Certains constructeurs proposent des filières de recyclages pour les cartouches d'encre, mais il n'y a pas encore de véritable équivalent pour nos ordinateurs.

Alors que faire si on veut avoir une machine et respecter le plus possible l'environnement ? Je vous propose plusieurs pistes pour arriver à ces fins.

Consommation électrique

Au contraire des machines nous ne pouvons pas nous éteindre mais notre sommeil nous permet de récupérer et de nous reconstruire. Une machine faite de composants électroniques inertes et qui s'usent quand ils sont utilisés se dégrade moins quand elle est éteinte. Même si les nouveaux processeurs consomment de moins en moins, une machine éteinte consomme moins qu'une machine allumée (La Palice n'aurait pas dit mieux !).

Donc quand vous quittez votre bureau, éteignez votre ordi ! Cela contribuera aussi à vous libérer l'esprit...

Nettoyage

Une machine propre et dépoussiérée dure plus longtemps qu'une machine qui chauffe à cause des paquets de poussières qui s'accumulent dans les orifices de ventilation. Alors n'hésitez pas à utiliser aspirateurs, chiffons ou bombes à air !

Pour les chiffons, il existe des chiffons micro-fibres en plastiques recyclés parfaitement adaptés au nettoyage de toutes les surfaces informatiques. Évitez les lingettes jetables pleines de produits corrosifs et polluants.

Renouvellement

Certains constructeurs ont une maîtrise assez impressionnante de l'obsolescence programmée. Faut-il pour autant changer sa machine tous les ans et succomber aux sirènes de l'économie de consommation ? De mon point de vue, et l'expérience aidant, une machine devrait pouvoir durer au minimum 5 ans en milieu professionnel et beaucoup plus pour un usage privé. Les nouvelles machines sont certes plus puissantes, mais les nouveaux systèmes sont aussi plus gourmands et il n'est pas rare d'entendre des utilisateurs se plaindre de la "lenteur" de leur nouvel outil qui pourtant est censé être plus puissant que l'ancien.

Faisons donc durer le plus longtemps possible les machines aux postes qui le supportent et n'achetons que ce qui est réellement nécessaire aux besoins de productivité.

Recyclage

Quand on n'a vraiment plus le choix et qu'il faut mettre sa machine au rebus, il existe des entreprises spécialisées qui, pour certaines, pourront même vous rémunérer pour les précieux matériaux que vous leur fournirez. Voici quelques adresses utiles :

Au quotidien

Quelques gestes simples à faire chaque jour pour économiser les deniers de l'entreprise et les ressources de la planète : article de Journal du Net.